Back from Vegas..

Las Vegas a eu raison de mes bonnes résolutions de l’année. J’ai finalement tenu huit mois. Huit mois de quoi? Sans drogues et alcools en tous genre? Sans clubs et tout le reste? Tout à fait! Natacha Lexington m’a accueillie à bras ouverts dès lors que j’ai posé mes pieds à Hollywood. Depuis le temps qu’elle attendait ma rechute celle là! Nous voici toutes deux dans un club d’où je vous écrit depuis mon nouvel Iphone 4 GS (qui a dit que je faisais comme tout le monde, moi j’ai déjà le 4!). Natacha est sur la table de mix du DJ qui ne sait plus où donner de la tête, entre la fille en jupe et sans string dansant au dessus de sa tête, et sa pauvre platine qui lui brule les doigts. La soirée est brulante, et c’est tout ce qui m’avait manqué en Californie: mes amies et l’ambiance déchainée des clubs.

Pourquoi se cantonner à une vie tranquille avec un mari et des enfants, la maison entourée d’une barrière blanche en plein milieu d’un chic quartier résidentiel où quatre stupides femmes au foyer se racontent les derniers ragots autours d’une partie de poker? Pourquoi, alors qu’on a à peine 22 ans, qu’on est jeune et fraiche, avec la vie devant nous? C’est la question qui a martelé mon esprit dès que j’ai posé les pieds à Las Vegas en plein mois d’Août, écrasée par le climat désertique de la région. Toutes ces lumières et toutes ces attractions ont été comme un affront aux questions existentielles que je ne cessais de me poser depuis le début de l’année. Si j’abandonne cette vie là maintenant, je n’aurais plus jamais l’occasion d’y retourner un jour. Voilà pourquoi je suis bien de retour, à donner mon avis sur tout et n’importe quoi (surtout sur n’importe quoi, et même quand on ne me le demande pas).

Je sens que cette nouvelle année 2009-10 va marquer une nouvelle page de ma vie qui se voulait classée et honnête désormais. Entre illusions et désillusions, la roue a vite fait de tourner, alors à moi de lancer les billes et de miser sur les bons chiffres. Y aurait-il quelque chose de bien à l’issue? To be continued.

Xo xo,
Eme

Advertisements

Comments are closed.