Looks / Ice Queen

_____________________________________

On cold wings she’s coming, you’d better keep moving for warmth, you’ll be longing any day. Come on, just feel it? Don’t you see it? You’d better believe… When she embraces, your heart turns to stone. She comes at night when you’re all alone, and when she whispers, your blood shall run cold. You’d better hide before she finds you… Whenever she hears raging, she takes a life away. Haven’t you seen, haven’t you seen, the ruins of her world ? // Song

_____________________________________

Continue reading

Looks / I am

_____________________________________

I‘m an angel, I’m a devil, I am sometimes in between. I’m as bad it can get and good as it can be. Sometimes I’m a million colors, sometimes I’m black and white. I am all extremes. Try to figure me out you never can. There’s so many things I am… I am special, I am beautiful. I am wonderful and powerful, unstoppable. Sometimes I’m miserable, sometimes I’m pitiful, but that’s so typical of all the things I am… // Song

_____________________________________

Continue reading

Looks ~ Stranger

I’m not the person you think I am. I may be hit by my husband, I may be a killer. I may be guilty for an international conspiration, I may be the best angel Earth would have ever known. You don’t know what’s hidden behind my glasses, and you don’t know what’s under my blond hair and lovely clothes. I’m not the person you think I am. I’m a stranger. xoxo. Eme.

Continue reading

My “Highway to Hell” trip

Si vous voyez deux filles au détour d’un champ de l’Arkansas, trop bien habillées pour appartenir à ce monde, à tel point qu’elles sembleraient limite tombées du ciel (ce qui n’est pas si faux tout compte fait, dans tous les sens du terme!), ne vous étonnez pas de penser à Simple Life, car la frontière entre le réel et le fictif est parfois bien, bien fine…

“Aperçues : Mathylda et Emy, montant à bord de leur jet privé en direction d’Hawaii Dimanche soir. Serait-il temps pour elles de prendre des vacances bien méritées sous les parasols exotiques de cette charmante île Américaine ?”

“Trinquons à ces vacances! La plage, les cocktails et les beaux gosses sont à nous chérie”. C’était bien parti pour être des vacances extraordinaires. Et le mot est bien faible pour ce que ça a été réellement. Arrivées à Hawaii, le décalage horaire ne nous a pas contraintes à aller nous coucher. Au contraire, nous avons immédiatement couru vers la beach/bitch party la plus hot de l’île, mélangeant ‘canne à bis’ (chut, paraît que c’est illégal!) et cocktails ‘Blue Hawaii’. Les jours qui suivirent furent tous aussi mémorables. Jusqu’au moment du départ. Lainee Baxton, la chère mère de ma tendre Mathy, qui nous avait rejoins pour surveiller un peu sa fille, nous accompagna donc dans le jet nous ramenant tristement à New York pour de nouvelles séances photos et réunions d’affaire. Mais Lainee en était à son énième sermon sur le chemin que prenait sa fille lorsque l’avion se mit à frémir et que nous soyons contraintes de sauter en parachute entre plusieurs hurlements qui furent plus audibles que l’alarme de l’avion qui était en train de choir.

Lorsque nous nous sommes réveillées Mathy et moi, dans la paille et sous une pluie très fine, nous avons cru être arrivées en enfer : le paysage qui s’étendait autours de nous n’était constitué que de champs, tracteurs, et diverses créatures dont on a apprit par la suite que c’étaient ce qu’on appelle des vaches. Angoissées par cette situation plus qu’intense, nous cherchions nos bagages en priant que Dieu nous les ait au moins téléporter en enfer. Que nenni. C’est avec des cris et des larmes que nous marchions sans savoir où aller, jusqu’à tomber sur Lainee au détour d’un champ. “Elle a mis plus de temps que nous à rendre l’âme la vieille truie” avons nous pensé à cet instant. “As tu vu nos valises?” demandions nous pleines d’espoir. “Non, mais j’ai pu sauver une bouteille de champagne mes trésors!!” … mords moi la mère modèle!

Après avoir voulu dresser une de ces créatures bizarres appelées “vaches” pour qu’elle nous ramène à New York, nous avons finalement laissé tomber tout espoir. Nous étions en enfer et plus personne pouvait nous aider. J’ai alors promis que si nous pouvions sortir de là, je deviendrais bonne (ce pourquoi je n’ai pas de mal je crois ^^,). Mais le pire était à venir…

Un vent violent se leva et c’est avec horreur que nous aperçûmes une tornade se diriger vers nous. “Restez couchées, on ne craint plus rien en enfer, le pire est déjà arrivé..” soupirais-je. Sauf qu’une limousine arrivait au loin et que nous vîmes en sortir le nouveau copain de Mathy. Alors nous n’étions pas en enfer… quel choc de se rendre compte que nous étions dans l’Arkansas, un état qui ferait à priori partie de notre pays. La tornade se rapprochant, nous avons alors fait quelque chose que nous ne ferons surement plus jamais de notre vie : courir.

Je vous écris tout ça du jacuzzi de l’hôtel de NYC, où nous sommes aujourd’hui en train de prévoir notre avenir. J’ai, de plus, envoyé un chèque à l’état de l’Arkansas afin de le tirer de la misère dans laquelle ces pauvres gens peuvent bien vivre. Vous auriez surement fait la même chose pour ne pas qu’on pense que le tiers monde peut aussi faire partie de votre pays n’est ce pas? Et puis, n’avais-je pas promis d’être bonne si on s’en sortait? A croire que Dieu m’a entendu ^^,

Xoxo
Emy ♥

Looks ~ Bad Influence

I know I often did the bad choice. So what? Nobody’s perfect, even me! But I know I can’t be happier than I am now that I found new amazing distractions. I wouldn’t like this to come to an end. I’m trash and rock’n’roll. And I fuck you all little bastards. I’m joking of course, that’s my rock spirit that is taking over me =p With a lot of love ♥ see you guys. xoxo. Eme.

Continue reading

Let’s crank it up!

C’est comme si j’avais la tête en quinconce ce matin en me réveillant après plusieurs nuits agitées.

Aperçues : Mathylda, Helma & Emy sortant d’un des clubs les plus en vogue de L.A vendredi soir, titubant et rigolant à gorges déployées à 5h du matin en se dirigeant vers Malibu Beach.”

Vendredi fut une soirée évènementielle. C’était censé être la fête de bienvenue de Mathy à Hollywood, après avoir quitté la Suisse où elle y est restée 4 ans supplémentaires après que j’en sois moi même partie. Les stilettos bien attachés et les jupes bien remontées, nous allions bras dessus bras dessous, entre copines, fêter tout ça. Et les bonnes vieilles habitudes sont revenues plus vite que lorsqu’on les avait perdues : Mathy et moi nous servions mutuellement de piliers pour ne pas chuter à la sortie du club (dont on a faillit se faire virer sévère justement, que Dieu nous pardonne) tandis qu’Helma, elle, marchait en mode “geugh aheugh” (vous voyez le petit monstre à la fin de cette série du peuple, comment s’appelait-elle déjà? Ah oui, “Buffy” ^^,) dans la fontaine à l’entrée du club. Mémorable. Malgré qu’on l’ait perdu en route cette chère Helma (on t’♥ chérie!), Mathylda et moi avons bien profité de l’océan pacifique où nous nous sommes endormies, à moitié à poil bien sûr, tout ce qu’il y a de plus normal. Le réveil du lendemain fut chaotique : le soleil nous brûlait le visage et nous étions désormais habillées d’algues, à moitié noyées par les vagues. “Adieu glamour” rétorqua Mathy en se recoiffant.

Mais ce n’était que le début d’une grande série d’aventures, toujours plus loufoques les unes que les autres. Et toujours accompagnées de champagne et de stilettos hors de prix. Vous mourrez d’envie de savoir la suite. Bientôt, car…

C’est tout, pour le moment.
xoxo ♥ =)
Emy.

Looks ~ Under my Poncho

Hi world! Here is an amazing piece of the new Lelutka collection for Fall/Winter 2009. I think this is the master piece of the collection as the textures and the forms are incredibly well done. By the way, the violet is the color of the winter, and this is a real pleasure to wear this one that is on one hand so sweet and warm and on the other hand rough and characterial. Wear this with a mini short is the better way I think, it creates a lovely shape. That’s all… for the moment ^^, xo xo ♥ Eme.

Continue reading

Introduction to… Mathylda Valeska

Il soufflerait comme un air de révolution ces derniers temps dans le metaver français.

Aperçue : Mathylda, la semaine dernière encore une illustre inconnue dans l’Ouest des US, aux côtés d’un célèbre faiseur de talent, lors d’un séminaire gardé confidentiel mais dont nous ne connaissons toutefois que le nom : “Modla”…

Une semaine plus tôt : Mathylda Valeska, la fille de la tendre Lainee Baxton (ma collaboratrice de la marque ADN3) et ma meilleure amie depuis l’internat en suisse, me retrouve en Californie après 4 ans de séparations. Nous nous redécouvrons tellement de points en commun que les liens se renouent rapidement. Puis nous enchainons les soirées aux côtés d’Helma Koba, qui se finissent pour la plupart les quatre fers en l’air. Ma vie nocturne reprend de l’activité, et je fais le tri autours de moi, éliminant ringards et constipés. Une toute nouvelle route s’ouvre à moi grâce aux nouvelles rencontres que j’ai faites et qui sont devenues des compagnes idéales pour des soirées inoubliables. Je décide donc ensuite de cesser d’espérer le retour de ma Minako chérie, disparue il y a des mois de cela (on la dirait mariée IRL, mais chut c’est un secret ^^,) et de faire de Mathylda une alliée pour reprendre les rennes du magazine Avatar Hype, longtemps resté en suspens et qui reprendra de l’activité tout bientôt, avec une refonte complète du blog. Cette dernière s’inspire vite de l’ambiance qui y régnait et son ascension prend plus ou moins de la vitesse..

Ce qui nous amène devant cette fameuse porte en ce vendredi après midi ensoleillé, derrière laquelle se tient la fameuse réunion dont toutes les informations seront bientôt, très bientôt, dévoilées.

xoxo
Emy